Estimation de la dette nette des systèmes de retraite
 

En % du PIB, OCDE 1994

Allemagne
160%
États-Unis
43%
France
216%
Italie
233%
Japon
200%
Royaume-Uni
100%
Flexa Plus Perle Bleue
Cos’altro influisce sull’efficacia della crema Perle Bleue Active Retention Age?
https://www.e-odchudzanie.com.pl/da/perle-bleue-udtalelser.html

Pensez-vous sincèrement que les mesures " conservatoires " proposées par nos technocrates, du type de l’augmentation de l’âge de la retraite, la modification de l’indexation et du provisionnement, suffiront pour éviter la faillite de la retraite par répartition en France ?

Il est frappant de constater les débats très vifs et très ouverts dans le monde anglo saxon sur ce sujet en comparaison de ce qui se passe en France , Rien ou presque. Il est vrai que chez nous le social est la chasse gardée de milieux très fermés. Le principal ennemi de notre pays restent la pensée unique et le statut quo imposés par une poignet d’irresponsables qui nous gouvernent.


La Commission Européenne a adopté le 11 mai 1999 une communication excessivement importante concernant les régimes complémentaires de retraite.
Soucieux d’appliquer le marché unique des régimes complémentaires, la commission européenne souhaite consolider et mettre en place un modèle social européen.
Rappelons que nous avons déposé plainte contre l’État français en juillet 1997 concernant le monopole de gestion des régimes complémentaires par les caisses de retraite des professions libérales françaises.
La commission retient nos arguments, en particulier la faillite prévisible de ces régimes du fait du vieillissement des professions, de l’insuffisance des rendements et des erreurs de gestion, s’inquiète de l’absence de garanties et de règles prudentielles, de l’entrave à la mobilité professionnelle du fait de ces charges et précise clairement son action vis à vis des États membres :

"  S’il revient aux État membres d’organiser comme ils le souhaitent leurs systèmes de retraite, la Commission doit veiller à ce que les régimes complémentaires tirent parti des libertés instaurés par le marché unique. A ce stade, ceci est loin d’être le cas. "
" Ces dysfonctionnements sont particulièrement regrettables dans le contexte démographique et budgétaire présent. Le vieillissement des populations risque de fortement fragiliser les finances des systèmes de retraite : en 2025, 40% de la population sera âgée de 65 ans ou plus contre seulement 23% aujourd’hui. Le niveau des dépenses des régimes publics obligatoires pourrait alors atteindre, dans certains États membres 20% du PIB. Les responsables politiques ne peuvent demeurer inertes face à cette situation. "
"  Les fonds de retraite professionnels sont fréquemment soumis à des règles d’investissement et de gestion qui, sans améliorer la protection des bénéficiaires, empêchent les fonds d’utiliser efficacement les marchés de capitaux et l’euro pour recycler les contributions reçues. Ceci a pour effet de limiter les rendements des placements, et donc d’augmenter le coût des prestations. Par exemple, si l’on suppose qu’une retraite complémentaire vise à assurer 35% du salaire à l’issue d’une carrière professionnelle de 40 ans, et que le taux de rendement réel des actifs est de 2%, le coût des cotisations de retraite s’élève à 19% du salaire. Si le taux de rendement réel est de 4%, ce coût tombe à 10% du salaire et si ce taux est de 6%, il tombe à a peine 5% "
" La libre prestation de service ne fonctionna guère en pratique. "
" La mobilité professionnelle est sévèrement entravée par l’organisation actuelle des régimes complémentaires "

Notre plainte devant la Commission européenne continue à être instruite et nous allons dans les jours prochains l’alimenter, nous en reparlerons.

Dernière minute : Sursis à statuer au TASS de l’Eure contre la CARCD (caisse de retraite des chirurgiens dentistes) pour absence de dépôt de statut en attendant la décision du TGI de Paris.

Accueil | Introduction | Présentation | Forum | SOS DOM | Pétitions Contactez-Nous