Mieux comprendre la dépression chez l’enfant

Les enfants peuvent être dépressifs. Cependant, c’est une pathologie mal diagnostiquée. Différentes raisons peuvent favoriser la dépression chez un enfant, et généralement, elle se manifeste de manière très trompeuse. Si l’enfant n’est pas prise en charge depuis son enfance, il pourrait devenir dépressif durant toute sa vie. Comment reconnaître la dépression chez un enfant ? La réponse dans cet article.

Une pathologie très fréquente chez les enfants

La dépression est une forme de mal-être non extériorisé. Selon quelques études, environ 0,5 % des enfants français sont victimes d’une dépression. Son diagnostic est souvent complexe, car il peut se camoufler derrière d’autres symptômes. L’enfant peut être triste, irrité, agité ou encore agressif. Il arrive aussi que l’enfant fasse partie des meilleurs à l’école alors qu’il est dépressif. Ce qui signifie qu’il s’investit dans des activités qui occupent ses esprits pour réprimer ses sentiments. Souvent, l’on a tendance à croire qu’un enfant qui se renferme sur lui-même a juste du mal à se faire une vie sociale. Cependant, le fait d’être moins expressif, triste ou parfois hyperactif peut être synonyme de dépression. Il en est de même pour les agressivités qu’affiche l’enfant. Il est victime d’un mal-être qui le ronge. Comme chez les adultes, la dépression chez les enfants agit sur l’humeur, l’émotion, les sentiments et les comportements. La pathologie survient surtout de manière brutale et soudaine. Pour le diagnostiquer, vous devez décortiquer ses comportements et répertorier les comportements récurrents.

Comment réagir face à un enfant dépressif ?

Il faut aider l’enfant à extérioriser ses peines et son mal-être. Vous devez lui apporter une attention particulière. Il doit se sentir écouté et compris pour qu’il puisse garder sa confiance en lui. Incitez-le à se dévoiler un peu plus et à se confier à son entourage pour l’aider à évacuer ses frustrations et ses angoisses. Vous devez déceler les sources du problème : peut-être qu’il s’agit d’un problème familial ou encore d’une agression à l’école. Il faut l’aider à retrouver confiance et à se revaloriser. Pensez également à vérifier si certains membres de votre famille ont déjà eu des antécédents dépressifs. Face à un enfant dépressif, vous ne pourrez rien faire pour lui si vous ne savez pas d’où vient le problème. Une fois que vous avez décelé les causes de la dépression, vous pouvez alors trouver les mots justes pour l’aider à se sentir mieux et réduire le sentiment de culpabilité qui l’envahit.

Traitement médicamenteux ou soutien psychothérapeutique ?

La meilleure technique d’approche pour venir en aide à un enfant dépressif, c’est d’entamer de thérapie psychothérapique. Cela lui permettra de mieux exprimer ses sentiments. Cela vous aidera également à mieux le comprendre et à mieux l’aider. Les thérapies l’aideront à prendre du recul sur ses sentiments. Généralement, les thérapeutes conseillent une thérapie familiale, car tous les membres de la famille peuvent être concernés par la dépression de l’enfant. Les traitements médicamenteux ne seront recommandés que si la situation la situation l’exige réellement. Mais dans ce cas, les parents doivent suivre à la lettre les recommandations des médecins et appréhender les effets secondaires qui peuvent survenir comme l’irritabilité, l’agitation ou encore l’insomnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *