Tour d’horizon des matériels médicaux

Par le terme « consommables médicaux », on parle de fournitures médicales consommables qui englobent le matériel et l’équipement médical à usage unique. Si l’usage unique n’était pas la règle il y a quelques décennies en arrière, ce n’est plus le cas depuis longtemps. Pour bon nombre de consommables, seul l’usage unique est accepté de nos jours. Et ce ne sont pas seulement les hôpitaux qui en utilisent, mais aussi les divers établissements de soins, les maisons de retraite et les médecins, au sein de leurs cabinets privés. Quels sont quelques-uns de ces consommables médicaux ?

Ce qu’on appelle les consommables médicaux

Il peut s’agir de seringues et d’aiguilles qui sont destinées à administrer des produits médicamenteux à des patients. Aujourd’hui, ces consommables, comme leur appellation l’indique clairement, sont à jeter immédiatement après un seul usage. Le matériel de suture aussi est maintenant jetable. Ce sont des sets de soins composés de sparadraps, de pansements, de bandes, de compresses, de coton et de champs de soins. Ces sets sont destinés exclusivement aux sutures et ils sont à jeter après usage.

Les matériels médicaux qui ne sont pas consommables

L’arrivée des consommables dans le monde médical a contribué à diminuer les cas d’infection et de transmission de virus, de microbes et de maladies d’un patient à un autre. C’est vraiment une véritable avancée pour améliorer les soins apportés aux malades. Toutefois, l’apparition de ces consommables n’a pas fait disparaître l’utilisation d’autres matériels qui, eux, sont non-consommables. Ce sont notamment les instruments en métal qui sont les instruments chirurgicaux tels que les ciseaux, les bistouris, les pinces, les plateaux, les ôte-agrafes etc. Mais il y a aussi ce qu’on appelle petit matériel médical qui comprend le thermomètre, le tensiomètre, le stéthoscope etc. Et puis, on peut citer également les équipements plus conséquents comme les microscopes, les éprouvettes, du matériel de laboratoire etc.

Précision sur le matériel médical

En fait, le matériel médical se divise en 3 catégories bien distinctes : la première est le matériel pour le diagnostic. Celui-ci est à la base constitué du stéthoscope, tensiomètre, otoscope, électrocardiographe et laryngoscope. Et puis, en deuxième lieu, il y a le matériel de protection pour les professionnels de santé. Il se compose de vêtements tels que les blouses et les charlottes, ainsi que les gants, les produits de désinfection et de stérilisation. Ce matériel est indispensable dans le cadre de la prévention et de l’hygiène. Et enfin, en troisième lieu, il y a le matériel d’urgence, c’est-à-dire des instruments de première urgence et du matériel de réanimation. Ce type de matériel s’adresse surtout au personnel du service d’urgence et aux collectivités. De leur côté, les instruments chirurgicaux sont réutilisables car ils sont, pour la grande majorité d’entre eux, fabriqués avec de l’acier inoxydable. Ils se destinent principalement aux interventions chirurgicales : spéculum, diverses pinces, ciseaux etc. Mais il ne faut pas oublier l’équipement spécifique des cabinets médicaux et des laboratoires : échelle d’acuité visuelle, pèse personne, mallette médicale etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *