Déroulement d’une séance de scanner

C’est le médecin traitant qui décide du choix de cet appareil d’imagerie médicale, s’il souhaite plus de précisions par rapport à d’autres examens qu’il a fait faire par son patient. Si les résultats ne sont pas satisfaisants ou pas suffisamment clairs pour qu’il puisse poser un diagnostic sûr, il va donc demander un scanner. Car cet appareil permet de localiser plus précisément les organes, les anomalies, les cancers et voir même les caractéristiques de ces derniers.

Le scanner en question

Pour être sûr de l’efficacité d’un traitement, un médecin peut aussi réclamer un scanner pour son patient. En tout cas, le jour du rendez-vous, il faut venir avec tous les documents médicaux et administratifs dont on dispose, afin que le médecin puisse avoir une vue d’ensemble de ce qui arrive à un patient. Il est interdit de fumer avant de réaliser un scanner et le manipulateur peut demander l’injection d’un produit de contraste afin de mieux voir les vaisseaux. Le scanner est vraiment un matériel de choix dans le cadre des soins que l’on donne à un patient donné.

Comment les choses se déroulent-elles ?

A un rendez-vous pour un scanner, il est préférable d’arriver en avance, surtout si on a tendance à stresser pour les examens. Si le produit de contraste est une boisson, elle doit faire dans les 1,5 à 2 litres environ et qu’il faut boire lentement, sans se précipiter. Il se pourrait d’ailleurs qu’il y ait un temps d’attente, bien que généralement, l’équipe médico-technique s’efforce d’être la plus ponctuelle possible. Une fois la boisson terminée, le patient sera dirigé vers une cabine de préparation où le manipulateur de radiologie explique quels vêtements doivent être retirés. Mais dans le cas d’un produit de contraste à injecter, il faut compter entre 15 à 30 minutes pour la phase de préparation. C’est au manipulateur qu’il faut ensuite remettre la lettre de son médecin traitant qui a demandé le scanner. Une fois que le patient s’allonge sur la table d’examen, celle-ci se déplace doucement à travers l’anneau. Il faut surtout rester immobile pendant l’examen et bloquer la respiration lorsque le manipulateur le demande.

Ce qu’il faut savoir sur l’examen par scanner ?

L’examen proprement dit se déroule entre 10 et 15 minutes environ et il n’est pas douloureux. Lorsqu’il faut mettre la perfusion, la sensation est la même que pour une prise de sang. L’injection du produit de contraste peut provoquer une sorte de bouffée de chaleur ainsi qu’un goût assez curieux dans la bouche et l’envie d’uriner. Tout cela est tout à fait normal et il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure. Mais dans certains cas, il peut arriver qu’un patient ait des nausées et envie de vomir. Cela survient tout de même assez rarement. Les rayons X, de faible puissance, n’entraînent aucun effet indésirable. Toutefois, une femme enceinte doit signaler son état au manipulateur. Lors de l’injection, une partie du produit peut se projeter autour de la veine et entraîner des irritations qui se soignent par simples soins locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *